BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 19 Avril 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/29/2012 5:58:07 PM ]  APANEWS

Mauritanie - Politique

Un opposant mauritanien invite les pays africains à suivre l’exemple du Sénégal

Le président du parti mauritanien, rassemblement pour la démocratie et l’unité (RDU, opposition), Ahmed Ould Sidi Baba, a comparé jeudi à Nouakchott la situation que vit actuellement le Mali avec celle de la Mauritanie en 2008 et appelé les pays africains à suivre l’exemple du Sénégal.


M. Ould Sidi Baba, qui s’exprimait l’ors d’une conférence de presse, a vivement critiqué l’Union africaine (Ua) pour son ‘’manque de fermeté’’ à l’égard des coups d’État dans le continent, en dépit de l’existence des instruments juridiques,

Il a assuré que la situation qui prévaut actuellement au Mali reflète le même scénario que celui constaté à Nouakchott en 2008.

Il appelle à des élections ‘’rapides’’ au Mali.

Sans le citer nommément, le président de le RDU à accusé la France d’être derrière le renversement des régimes d’ATT et de Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Au sujet du Sénégal, M. Ould Sidi Baba, s’est dit ‘’très fier’’ de l’expérience sénégalaise et de l’attitude de la classe politique de ce pays, appelant les pays africains à s’en servir comme modèle.

Parlant de la situation en Mauritanie, l’opposant Ould Sidi Baba a accusé le président Aziz de ‘’manque de compétence dans la gestion, de dictateur et de détourneur des biens publics pour son propre compte’’.
Ould Sidi Baba a appelé Ould Abdel Aziz à se retirer du pouvoir de manière pacifique et éviter à la Mauritanie la guerre civile et les déchirures sociales.

Au sujet de ‘’l’accord de Dakar’’, Ould Sidi Baba l’a qualifié de ‘’tromperie montée de toute pièce pour légitimer Ould Abdel Aziz’’.

Il a conclu en disant qu’il est temps que l’Afrique prend fin avec les coups d’État dont le nombre est de 70 depuis l’indépendance, notant que la Mauritanie est en tête avec 7 coups de forces.

Ancien ministre dans les régimes de Moktar Ould Daddah et Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya, Ahmed Ould Sidi Baba a créé sa formation politique en 1991.

Ce parti politique est représenté au Sénat et à l’Assemblée nationale ainsi que dans certaines municipalités

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MAURITANIE
Le dialogue pouvoir-opposition encore bloqué A peine ouvert lundi dernier, le dialogue pouvoir-opposition en Mauritanie est à nouveau bloqué à cause, notamment, de divergences sur un éventuel report des élections, constatent les analystes.
La Mauritanie condamne l'attentat à la bombe dans une gare routièred'Abuja Le gouvernement mauritanien a condamné mardi l'attentat à la bombe qui s'est produit dans une gare de la banlieue d'Abuja, capitale du Nigéria, faisant des dizaines de morts et de blessés, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères.
60 millions USD de la BID pour la construction d'une centrale électrique La Banque islamique de Développement (BID) a accordé à la Mauritanie un financement de 60 millions USD destiné à la construction d'une centrale électrique hybride (gaz et fuel) à Nouakchott, rapporte l'Agence mauritanienne de presse.
Le président écarte l'éventualité d'un gouvernement élargi à l'opposition Le chef de l'Etat mauritanien a écarté une participation de l'opposition à un gouvernement élargi avant l'élection présidentielle prévue en juin prochain.
Le dialogue entre le pouvoir et l'opposition est toujours grippé Le gouvernement et les partis d' opposition de la Mauritanie ont échoué ces dernier jours à renouer un dialogue politique afin de sortir le pays de la crise politique qu'il connaît depuis l'élection, en 2009, du président Mohamed Ould Abdel Aziz.
Echec d'un premier round du dialogue entre le pouvoir et l'opposition Un premier round du dialogue entre le pouvoir et l’opposition en Mauritanie a échoué peu de temps après son ouverture à Nouakchott, a-t-on constaté dans la capitale mauritanienne.
La SNIM va louer ses infrastructures ferroviaires et portuaires à un investisseur étranger La Société nationale Industrielle et Minière (SNIM) qui exploite les minerais de fer mauritaniens va louer son chemin de fer et son port minéralier à la firme anglo-suisse Glencore qui compte exploiter la mine de fer d’Askaf, dans le nord du pays, a-t-on appris de source sure mardi à Nouakchott.
La SNIM va louer ses infrastructures ferroviaires et portuaires à un investisseur étranger La Société nationale Industrielle et Minière (SNIM) qui exploite les minerais de fer mauritaniens va louer son chemin de fer et son port minéralier à la firme anglo-suisse Glencore qui compte exploiter la mine de fer d’Askaf, dans le nord du pays, a-t-on appris de source sure mardi à Nouakchott.
Le PM mauricien au 4e sommet Afrique-UE de Bruxelles Le Premier ministre mauricien Navin Ramgoolam assistera au 4e sommet UE-Afrique qui se tiendra les 2 et 3 avril à Bruxelles, indique un communiqué émis à Port- Louis mardi.
Le gouvernement mauritanien annonce un dialogue politique inclusif Le gouvernement mauritanien a annoncé, lundi soir, sa décision d'instaurer un dialogue inclusif auquel participeront les différents pôles politiques, en perspective des élections présidentielles prévues dans quelques mois dans le pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous