BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 27 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/27/2012 6:47:57 PM ]  XINHUANET

Bénin - Politique

Convention de l’opposition demain : Les ténors sauveront leur Uni­on

Quelles que soient les tendances qui se développeront demain au palais des congrès de Cotonou, l’Uni­on fait la Nation résistera à la cassure.


La convention fera inévitablement un pas dans la clarification des débats qui ont lieu depuis des mois. Il ne faut rien attendre d’extraordinaire de la convention de «l’Uni­on fait la Nation» qui aura lieu demain samedi 28 avril 2012. C’est du moins l’assurance donnée par certains caciques de l’Uni­on. Car, personne ne sera exclu. Mieux, personne ne claquera définitivement la porte à l’Uni­on. Même fondue en partis politiques, l’Uni­on fait la Nation saura attendre les autres pour faire chemin ensemble.


Ce sur quoi tout le monde glose, avance-ton, c’est le refus du Parti du renouveau démocratique (Prd) de se fondre dans l’uni­on. Mais si par erreur cela intervenait, ce ne serait pas aussi extraordinaire, confirme-t-on. Les autres membres de l’Uni­on, comme c’est le cas en politique, concèderaient au parti de Me Houngbédji le temps de mieux se préparer pour revenir au bercail.

Savoir raison garder
La polémique qui s’enfle concernant l’Uni­on fait la Nation est la position du Prd. Ce pour quoi le Prd joue à l’intelligent peut-être lié à la Présidence de l’opposition parce qu’il a plus de députés au Parlement. Ce peut-être aussi et surtout pour les élections communales de 2013. Le Prd voudra peut-être reprendre en main toutes ses communes de l’Ouémé /Plateau. Il veut montrer que c’est son fief et qu’il y détient la majorité des électeurs. Cela est peut-être légitime. Car en politique, il n’y a que des intérêts. Mais, c’est bien fort, entre autres, de cela que certains partis politiques ont accepté Me Adrien Houngbédji d’être le candidat de tous pour la présidentielle de mars 2011. Mais au fond, est-ce que cette force première permet au Prd d’accéder à la magistrature suprême un jour et sans les autres? A moins que les militants du Prd n’aient aussi la vision très courte par rapport à l’avenir. Car, si leur Président a connu quelques ennuis au point de voir avec le temps lui échapper totalement le fauteuil présidentiel, c’est évidemment la conséquence de ces genres de calculs. Car, si le Prd joue cavalier seul aux prochaines municipales de 2013 en refusant même que certains candidats d’autres partis bénéficient de ses suffrages pour avoir des élus communaux, les jeunes militants doivent s’entendre pour dire que lorsqu’ils seront en difficulté un jour, les autres partis pourraient bien leur rendre la monnaie, à l’image de l’anecdote entre le Président Soglo et Me Adrien Houn-gbédji Face aux jeux d’intérêts, il faut parfois savoir jusqu’où il ne fait pas pousser trop loin le bouchon. Il faut bien analyser tous les schémas pour ne pas se faire de nouveaux ennemis pour le futur. Le passé devrait édifier les militants du Prd dans ce sens.

Aucune catastrophe demain
En principe, trois ans après la création de l’Uni­on fait la Nation, le peuple s’attendrait à la fusion des partis dès demain. Mais cela peut intervenir comme cela peut ne pas l’être.
Toujours est-il que les ténors de l’opposition ont à nouveau fait chemin ensemble et les points sur lesquels la majorité s’entend dépassent les points de divergence. A partir de ce moment, on peut retenir que rien de dramatique n’arrivera à l’Uni­on demain. Au pire des cas, la fusion définitive de tous les membres n’aura pas lieu. Mais qu’à cela ne tienne, le processus démocratique est en marche. Et parfois, il faut se donner des échéances, mais rester aussi flexible pour s’adapter aux situations nouvelles. L’essentiel est de maintenir les repères de la constitution d’une force d’opposition au pouvoir en place pour que s’anime bien la démocratie béninoise. Quand il y a un pouvoir qui gère, il faut une autre force qui observe et qui apprécie. C’est ce qui conforte le système démocratique. Et c’est le gros défi à relever par les ténors de l’Uni­on fait la Nation. La convention de demain ne débouchera sur rien de périlleux. Mais il subsistera des incompréhensions ou des réserves qui seront gérées avec le temps. L’Uni­on fait la Nation résistera.

Guy Constant Ehoumi
Journal LA PRESSE DU JOUR 27/04/12

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BÉNIN
La révision de la constitution s’impose dans les quotidiens béninois Les sujets politiques, notamment le projet de révision de la constitution, se taillent la part du lion dans les colonnes des quotidiens béninois parus ce mercredi avec une batterie de réactions, dénonciations et coup de gueule et soutiens d’acteurs politiques majeurs contre le projet de révision de la constitution, objet de travaux de la Commission des lois de l’Assemblée nationale.
La démission du ministre de la Défense et la révision de la constitution à la une des quotidiens béninois La démission du ministre de la Défense de Patrice Talon et la marche des magistrats contre la révision de la constitution font la une de tous les quotidiens béninois parus ce mardi qui spéculent sur les raisons du départ de ce ministre parmi les premiers soutiens du candidat Patrice Talon devenu chef d’Etat le 6 avril dernier.
Les quotidiens béninois à fond sur la révision de la Constitution Le débat sur le projet de réforme constitutionnelle enflamme les colonnes des quotidiens béninois qui relaient à fond les prises de positions et regards croisés des acteurs politiques et techniciens du droit.
La révision de la Constitution à la une des quotidiens béninois Restés jusque-là inconnus du grand public, les principaux aménagements constitutionnels contenus dans le projet de loi portant révision de la constitution du 11 décembre 1990 font débat dans les quotidiens béninois qui révèlent sommairement quelques points du texte de loi que le gouvernement Talon veut soumettre aux députés.
Religion, politique et grève à la une des quotidiens béninois L’interdiction faite par le pouvoir aux communautés religieuses d’occuper les voies et espaces publics pour diverses manifestations continue d’alimenter le sensible débat religieux relayé à fond par les quotidiens de ce mardi qui abordent par ailleurs, les questions de la mise en œuvre du programme d’actions du gouvernement Talon et les mouvements de grève en cours dans le secteur des enseignements maternel et primaire.
Religion, armée et blanchiment d’argent en vedette dans les quotidiens béninois L’interdiction faite par le préfet du Littoral aux fidèles musulmans de tenir les prières dans les rues et le fumant débat religieux qui s’en est suivi ainsi que la question d’agents fictifs au sein de l’armée et de blanchiment d’argent alimentent les colonnes des quotidiens béninois de ce lundi.
Opérations de déguerpissement et sanction de douaniers au menu des quotidiens béninois L’opération de déguerpissement des espaces publics, la mise aux arrêts de rigueur de douaniers corrompus ainsi que les grandes décisions issues du conclave gouvernemental de mercredi font le menu des quotidiens béninois parus ce jeudi dans les kiosques.
Diplomatie et trafic de drogue à la une des quotidiens béninois En plus de la question de trafic de drogue qui a connu une petite évolution avec des arrestations, la visite du chef de l’Etat dans les pays du Golfe et sa participation au quatrième sommet arabo-africain font jaser les quotidiens qui évoquent de façon unanime des retombées issues de ce périple du président Talon.
Grève, trafic de drogue et insécurité à la une des quotidiens béninois La presse béninoise, dans un menu riche et varié, aborde ce mardi, la grève dans l’administration judiciaire, l’insécurité en vogue dans le département de la Donga et une prise de drogue au port de Cotonou.
La sécurisation des aéroports nationaux au menu des journaux béninois Les journaux parus ce lundi au Bénin, sans toutefois occulter les autres sujets de l’actualité, ont fait la part belle à la polémique suscitée par la désignation par le gouvernement de la société Morpho Dys pour la sécurisation des aéroports du pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous