BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 28 Novembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 4/27/2012 6:47:57 PM ]  XINHUANET

Bénin - Politique

Convention de l’opposition demain : Les ténors sauveront leur Uni­on

Quelles que soient les tendances qui se développeront demain au palais des congrès de Cotonou, l’Uni­on fait la Nation résistera à la cassure.


La convention fera inévitablement un pas dans la clarification des débats qui ont lieu depuis des mois. Il ne faut rien attendre d’extraordinaire de la convention de «l’Uni­on fait la Nation» qui aura lieu demain samedi 28 avril 2012. C’est du moins l’assurance donnée par certains caciques de l’Uni­on. Car, personne ne sera exclu. Mieux, personne ne claquera définitivement la porte à l’Uni­on. Même fondue en partis politiques, l’Uni­on fait la Nation saura attendre les autres pour faire chemin ensemble.


Ce sur quoi tout le monde glose, avance-ton, c’est le refus du Parti du renouveau démocratique (Prd) de se fondre dans l’uni­on. Mais si par erreur cela intervenait, ce ne serait pas aussi extraordinaire, confirme-t-on. Les autres membres de l’Uni­on, comme c’est le cas en politique, concèderaient au parti de Me Houngbédji le temps de mieux se préparer pour revenir au bercail.

Savoir raison garder
La polémique qui s’enfle concernant l’Uni­on fait la Nation est la position du Prd. Ce pour quoi le Prd joue à l’intelligent peut-être lié à la Présidence de l’opposition parce qu’il a plus de députés au Parlement. Ce peut-être aussi et surtout pour les élections communales de 2013. Le Prd voudra peut-être reprendre en main toutes ses communes de l’Ouémé /Plateau. Il veut montrer que c’est son fief et qu’il y détient la majorité des électeurs. Cela est peut-être légitime. Car en politique, il n’y a que des intérêts. Mais, c’est bien fort, entre autres, de cela que certains partis politiques ont accepté Me Adrien Houngbédji d’être le candidat de tous pour la présidentielle de mars 2011. Mais au fond, est-ce que cette force première permet au Prd d’accéder à la magistrature suprême un jour et sans les autres? A moins que les militants du Prd n’aient aussi la vision très courte par rapport à l’avenir. Car, si leur Président a connu quelques ennuis au point de voir avec le temps lui échapper totalement le fauteuil présidentiel, c’est évidemment la conséquence de ces genres de calculs. Car, si le Prd joue cavalier seul aux prochaines municipales de 2013 en refusant même que certains candidats d’autres partis bénéficient de ses suffrages pour avoir des élus communaux, les jeunes militants doivent s’entendre pour dire que lorsqu’ils seront en difficulté un jour, les autres partis pourraient bien leur rendre la monnaie, à l’image de l’anecdote entre le Président Soglo et Me Adrien Houn-gbédji Face aux jeux d’intérêts, il faut parfois savoir jusqu’où il ne fait pas pousser trop loin le bouchon. Il faut bien analyser tous les schémas pour ne pas se faire de nouveaux ennemis pour le futur. Le passé devrait édifier les militants du Prd dans ce sens.

Aucune catastrophe demain
En principe, trois ans après la création de l’Uni­on fait la Nation, le peuple s’attendrait à la fusion des partis dès demain. Mais cela peut intervenir comme cela peut ne pas l’être.
Toujours est-il que les ténors de l’opposition ont à nouveau fait chemin ensemble et les points sur lesquels la majorité s’entend dépassent les points de divergence. A partir de ce moment, on peut retenir que rien de dramatique n’arrivera à l’Uni­on demain. Au pire des cas, la fusion définitive de tous les membres n’aura pas lieu. Mais qu’à cela ne tienne, le processus démocratique est en marche. Et parfois, il faut se donner des échéances, mais rester aussi flexible pour s’adapter aux situations nouvelles. L’essentiel est de maintenir les repères de la constitution d’une force d’opposition au pouvoir en place pour que s’anime bien la démocratie béninoise. Quand il y a un pouvoir qui gère, il faut une autre force qui observe et qui apprécie. C’est ce qui conforte le système démocratique. Et c’est le gros défi à relever par les ténors de l’Uni­on fait la Nation. La convention de demain ne débouchera sur rien de périlleux. Mais il subsistera des incompréhensions ou des réserves qui seront gérées avec le temps. L’Uni­on fait la Nation résistera.

Guy Constant Ehoumi
Journal LA PRESSE DU JOUR 27/04/12

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 BÉNIN
Mise en place d'un plan de riposte contre la fièvre de Lassa Le gouvernement béninois et ses partenaires techniques et financiers du secteur de la santé, notamment l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) et le Centre américain de contrôle des maladies (CDC), ont mis en place un plan de riposte contre la fièvre hémorragique de Lassa, qui sévit actuellement dans la commune de Tanguiéta, située à 600 km au nord-ouest de Cotonou, annonce un communiqué publié jeudi à Cotonou.
Le gouvernement appelé à tenir à bonne date les prochaines élections La plateforme des forces démocratiques du Bénin, comprenant les organisations politiques de l'opposition, des centrales syndicales et des associations de la société civile, menacent d'organiser une grande marche de protestation le 11 décembre prochain à Cotonou, en vue d'exiger l' organisation dans les meilleures délais des différentes consultations électorales, a annoncé un communiqué publié jeudi à Cotonou.
Plus de 72 milliards FCFA dans le secteur agricole en 2015 Le gouvernement béninois a décidé d'investir plus de 72,7 milliards FCFA (138 millions USD) dans le secteur agricole en 2015, contre environ 69 milliards FCFA en 2014, en vue de rendre l'agriculture béninoise capable d' assurer de façon durable la souveraineté alimentaire et nutritionnelle, a appris mercredi Xinhua de source officielle à Cotonou.
Plus de 10 milliards FCFA pour le développement de la culture Le gouvernement béninois a décidé d'investir plus de 10 milliards de FCFA (19 millions USD) pour le développement de la Culture en 2015 au Bénin, contre une enveloppe de 8 milliards de francs CFA en 2014, a appris mercredi Xinhua de sources officielles à Cotonou.
9 personnes mortes de la fièvre hémorragique de Lassa L'épidémie de fièvre hémorragique de Lassa, maladie proche d'Ebola, déclarée il y a deux semaines dans la commune de Tanguiéta, situéa à 600 km au nord-ouest de Cotonou, capitale économique du Bénin, a fait jusqu'ici neuf décès, a déclaré mercredi le ministre béninois de la Santé, Dorothée Akoko-kindé Gazard.
Plus de 23 milliards FCFA pour assurer la sécurité de la population en 2015 Le gouvernement béninois a décidé d'investir 23,176 milliards Fcfa (plus de 46 millions USD) pour assurer la sécurité de la population en 2015, a-t-on appris mardi de source officielle.
96,9 milliards FCFA pour améliorer l'état sanitaire de la population en 2015 Le gouvernement béninois a décidé d'investir 96,9 milliards FCFA (plus de 193 millions USD) dans le secteur de la santé en 2015 en vue d'améliorer l'état sanitaire de la population, a-t-on appris lundi de sources proches du ministère béninois de la Santé.
Une alliance des clubs service et assimilés pour lutter contre Ebola Plusieurs associations et ONGs de même obédience se sont regroupés pour créer "une alliance des clubs service et assimilés du Bénin" pour lutter contre l' infection au virus Ebola, sur toute l'étendue du territoire national du pays, a annoncé dimanche à Cotonou Hervé Aïssi, porte- parole de cette alliance.
Plus de mille tonnes de produits pharmaceutiques illicites saisis depuis 2011 De 2011 à nos jours, plus de mille tonnes de produits pharmaceutiques en situation illicite ont été saisis et détruits sur toute l'étendue du territoire national du Bénin, a révélé vendredi à Cotonou, la ministre béninoise de la Santé, Prof Dorothée Akoko-Kindé Gazard.
Bénin/Togo : Début des travaux de réaffirmation de la frontière terrestre entre les deux pays Les travaux de démarcation pour la réaffirmation de la frontière terrestre entre le Bénin et le Togo ont débuté mardi dans la commune de Bassila, ville située à près de 300 km au nord-ouest de Cotonou, capitale économique du Bénin, a indiqué un communiqué de l'Agence Béninoise de Gestion Intégrée des Espaces Frontaliers (Abegief), parvenu vendredi à Xinhua.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous