BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 28 Novembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/23/2012 6:27:18 PM ]  APANEWS

Guinée - Societe

Le calme est revenu à Fria, au Nord de Conakry, après de violentes émeutes

Le calme est enfin revenu à Fria, une ville minière située à 160 kilomètres au Nord de Conakry, où des émeutes ont opposé ce dimanche des commerçants à des groupes de jeunes, et ont fait 22 blessés dont 12 graves, a appris APA de sources policières.


« Le calme est progressivement revenu à Fria grâce à l’arrivée d’un renfort de policiers en provenance de Conakry. Ils ont pu maitriser la situation. Tout est calme à présent », a confié à APA, un journaliste contacté par téléphone et qui travaille à la Voix de Fria, une radio privée locale.

Revenant sur le bilan des accrochages, il parle d’une vingtaine de blessés.

« Le commissaire central, Macky Kaloga, a fait lire un communiqué à travers nos ondes. Il a fait état de 22 blessés dont 12 graves dans les deux rangs », a-t-il fait savoir.

Selon de nombreuses sources, tout serait parti du soulèvement des jeunes du quartier périphérique Banankoro, accusés d’être complices des autorités locales, qui se seraient attaqués la veille aux magasins de vendeurs de gasoil de la cité.

Ces jeunes auraient pillé tous les magasins de vente de gasoil avant de bastonner à sang un commerçant qui se retrouverait retrouvé dans un état critique, a indiqué un habitant.

Dimanche matin, les commerçants auraient fermé leurs boutiques pour aller affronter les jeunes.

L’arrivée des commerçants aurait provoqué les émeutes dans la cité et une débandade généralisée.

Au moment des faits, le préfet Elhadj Mamadou Conté et le maire Amara Traoré étaient en mission à Conakry.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 GUINÉE
Un nouvel Institut Pasteur sera bientôt créé en Guinée Un accord de coopération prévoyant la création d'un Institut Pasteur à Conakry fin 2016 et définissant plus largement le cadre de la coopération scientifique et technique entre l'Institut Pasteur et la Guinée sera signé vendredi à Conakry, capitale guinéenne, à l'occasion d'une visite effectuée par le Professeur Christian Bréchot, directeur générale de l'Institut Pasteur dans ce pays ouest-africain où l'épidémie d'Ebola sévit depuis plusieurs mois, a annoncé ce jeudi l'Institut Pasteur.
Les rues de Conakry nettoyées en prélude à la visite de Hollande Les principales artères de Conakry, capitale guinéenne, ont été débarrassées de leurs ordures à la veille de l'arrivée vendredi du président français François Hollande, premier chef de l'Etat français à visiter la Guinée depuis 15 ans.
Visite de Hollande, politique et faits divers en vedette dans la presse électronique guinéenne La visite de François Hollande, à Conakry, la conférence de presse du Chef de l'Etat guinéen, Alpha Condé et la lettre ouverte de l'opposition sont les sujets phares de l'actualité traités par la presse électronique guinéenne de ce jeudi.
Le président n'écarte pas le recours à la force contre les réticences à l'intervention contre le virus Ebola Le président Alpha Condé a indiqué, lors d'une conférence de presse tenue ce mercredi au Palais Sékhoutouréya, que le recours "à la force" dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola sera désormais appliqué, vu les réticences qui persistent dans l'intervention des équipes anti-Ebola sur le terrain, a-t-on appris sur place.
L'opposition exige la tenue des élections locales avant mars 2015 Les leaders politiques guinéens, regroupés au sein du bloc de l'opposition républicaine, exigent la tenue des élections locales à la base, au plus tard le 31 mars de l'année 2015, a déclaré mardi le porte-parole du bloc, Aboubacar Sylla, au cours d'une conférence de presse.
Une société chinoise de distribution d'images sensibilise contre Ebola Startimes, société chinoise de distribution d'images, a réalisé un sketch vidéo pour sensibiliser la population guinéenne contre la propagation de la fièvre hémorragique à virus Ebola.
La réticence de populations plombe les efforts de riposte contre Ebola En Guinée, la réticence de certaines localités dans les préfectures de Macenta et N'Zérékoré (sud-est) et dans la Basse Guinée vis-à-vis de l'intervention des équipes anti-Ebola, malgré l'intensification de la sensibilisation, plombe les efforts déployés pour rompre la chaîne de contamination.
Ebola : le dernier bilan est de 2.077 cas dont 1.233 décès L'épidémie d'Ebola a fait jusqu'ici un total de 2.077 cas, dont 1.233 décès, en Guinée, a déclaré samedi le coordinateur national de lutte contre Ebola, le Dr Sakoba Keita, lors d'une conférence de presse.
François Hollande effectuera une visite officielle à Conakry le 28 novembre Le président français François Hollande effectuera "une visite officielle à Conakry le vendredi 28 novembre, consacrée à la mise en oeuvre des actions du plan de lutte contre le virus Ebola en Guinée", a annoncé vendredi l'Elysée dans un communiqué.
Une autopsie sera menée pour déterminer les causes du décès de Rudasingwa Une autopsie sera effectuée sur la dépouille du gestionnaire de la crise Ebola en Guinée pour le compte des Nations Unies, le Rwandais Marcel Rudasingwa, retrouvé mort dans sa chambre d'hôtel lundi dernier à Conakry, a-t-on appris jeudi de source diplomatique.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous