BETA
Recherche personnalisée
English
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/23/2012 6:27:18 PM ]  APANEWS

Guinée - Societe

Le calme est revenu à Fria, au Nord de Conakry, après de violentes émeutes

Le calme est enfin revenu à Fria, une ville minière située à 160 kilomètres au Nord de Conakry, où des émeutes ont opposé ce dimanche des commerçants à des groupes de jeunes, et ont fait 22 blessés dont 12 graves, a appris APA de sources policières.


« Le calme est progressivement revenu à Fria grâce à l’arrivée d’un renfort de policiers en provenance de Conakry. Ils ont pu maitriser la situation. Tout est calme à présent », a confié à APA, un journaliste contacté par téléphone et qui travaille à la Voix de Fria, une radio privée locale.

Revenant sur le bilan des accrochages, il parle d’une vingtaine de blessés.

« Le commissaire central, Macky Kaloga, a fait lire un communiqué à travers nos ondes. Il a fait état de 22 blessés dont 12 graves dans les deux rangs », a-t-il fait savoir.

Selon de nombreuses sources, tout serait parti du soulèvement des jeunes du quartier périphérique Banankoro, accusés d’être complices des autorités locales, qui se seraient attaqués la veille aux magasins de vendeurs de gasoil de la cité.

Ces jeunes auraient pillé tous les magasins de vente de gasoil avant de bastonner à sang un commerçant qui se retrouverait retrouvé dans un état critique, a indiqué un habitant.

Dimanche matin, les commerçants auraient fermé leurs boutiques pour aller affronter les jeunes.

L’arrivée des commerçants aurait provoqué les émeutes dans la cité et une débandade généralisée.

Au moment des faits, le préfet Elhadj Mamadou Conté et le maire Amara Traoré étaient en mission à Conakry.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 GUINÉE
l'ONU dénonce les mauvaises conditions dans les lieux de détention Selon un nouveau rapport de l'ONU publié lundi sur la situation des droits de l'homme dans les lieux de détention en Guinée, les condamnés et les prévenus sont détenus dans des établissements pénitentiaires surpeuplés et insalubres qui ne répondent pas aux normes internationales des droits de l'homme.
Arrivée de 30 formateurs français en Guinée pour un dispositif anti Ebola Trente formateurs français sont arrivés en Guinée le 26 octobre, "afin de former deux cents personnels des unités de la protection civile guinéenne spécifique à la lutte contre l'épidémie d'Ebola", a déclaré lundi le ministère français des Affaires étrangères.
Ebola : la Guinée fixe le cap sur fin décembre pour rompre la chaîne de contamination Dr Sakoba Kéita, Coordinateur national guinéen de la riposte contre Ebola, a annoncé lundi que son institution se fix comme objectif de rompre la chaîne de contamination au virus Ebola, au plus tard pour fin décembre.
Ebola : le taux "élevé" de guérison permet de vaincre les réticences dans le sud-est Les autorités sanitaires guinéennes engagées dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola dans la région forestière, épicentre d'Ebola, ont indiqué lundi que des signaux positifs étaient perceptibles du côté de la préfecture de Macenta, préfecture frontalière du Liberia où le taux "élevé" de guérison à la fièvre Ebola enregistré dans le centre de traitement ouvert dans la région contribue à vaincre les réticences.
L'aéroport de Conakry revient à la normale suite à une interruption due à la foudre Les activités ont repris à l' aéroport international de Conakry dimanche, après une interruption samedi en raison d'un décharge de foudre sur la piste d' atterrissage, a-t-on appris de sources officielles.
L'ambassadrice américaine auprès des Nations Unies attendue dimanche à Conakry Samantha Power, ambassadrice américaine auprès des Nations Unies, est attendue dimanche à Conakry dans le cadre de l'appui à la lutte contre Ebola, a rapporté la radio publique guiéenne ce vendredi.
Ebola : les pays touchés par Ebola mérite une solidarité africaine (UA) Les pays touchés par la fièvre hémorragique à virus Ebola comme la Guinée, le Libéria et la Sierra Leone mérite une solidarité africaine renforcée de tous, a dit vendredi à Conakry la présidente de l'Union africaine Mme Nkosazana Dlamini-Zuma.
Ebola: La réticence aux équipes anti-Ebola entraîne 16 mortsen quatre jours dans le sud-est Des localités continuent de faire preuve de réticence à l'égard des équipes anti-Ebola dans le sud-est de la Guinée, épicentre de l'épidémie, comme à Djomankoindou, située dans la préfecture de Macenta, où 16 personnes ont perdu la vie en quatre jours pour cause d'Ebola, a indiqué vendredi le correspondant de la radio d'Etat basé dans la région.
Les responsables de l'UA, de l'ONU et de la BAD attendus vendredi à Conakry Une importante délégation de personnalités africaines arrive vendredi à Conakry dans le cadre de la riposte mondiale contre la fièvre hémorragique à virus Ebola, selon un communiqué officiel.
Mini remaniement ministériel avec des changements à l' Energie et à la Sécurité Le président guinéen Alpha Condé a procédé mardi à un mini remaniement ministériel avec la nomination de deux nouveaux ministres, au niveau du ministère de l' Energie et de l'Hydraulique, et au niveau de la Sécurité et de la Protection civile, a-t-on appris de sources officielles.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous