BETA
Recherche personnalisée
English
Vendredi, 6 Mars 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 9/23/2012 6:27:18 PM ]  APANEWS

Guinée - Societe

Le calme est revenu à Fria, au Nord de Conakry, après de violentes émeutes

Le calme est enfin revenu à Fria, une ville minière située à 160 kilomètres au Nord de Conakry, où des émeutes ont opposé ce dimanche des commerçants à des groupes de jeunes, et ont fait 22 blessés dont 12 graves, a appris APA de sources policières.


« Le calme est progressivement revenu à Fria grâce à l’arrivée d’un renfort de policiers en provenance de Conakry. Ils ont pu maitriser la situation. Tout est calme à présent », a confié à APA, un journaliste contacté par téléphone et qui travaille à la Voix de Fria, une radio privée locale.

Revenant sur le bilan des accrochages, il parle d’une vingtaine de blessés.

« Le commissaire central, Macky Kaloga, a fait lire un communiqué à travers nos ondes. Il a fait état de 22 blessés dont 12 graves dans les deux rangs », a-t-il fait savoir.

Selon de nombreuses sources, tout serait parti du soulèvement des jeunes du quartier périphérique Banankoro, accusés d’être complices des autorités locales, qui se seraient attaqués la veille aux magasins de vendeurs de gasoil de la cité.

Ces jeunes auraient pillé tous les magasins de vente de gasoil avant de bastonner à sang un commerçant qui se retrouverait retrouvé dans un état critique, a indiqué un habitant.

Dimanche matin, les commerçants auraient fermé leurs boutiques pour aller affronter les jeunes.

L’arrivée des commerçants aurait provoqué les émeutes dans la cité et une débandade généralisée.

Au moment des faits, le préfet Elhadj Mamadou Conté et le maire Amara Traoré étaient en mission à Conakry.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 GUINÉE
Trois agents de santé suspendus suite au décès d'une femme dans un CHU de Conakry Trois agents de santé travaillant au sein du Centre hospitalo-universitaire de Donka, le plus grand du pays, ont été suspendus de toute activité, ce pour trois mois, suite au décès d'une femme qui aurait accouché la semaine dernière sur le plancher dans l'enceinte de ce grand hôpital, faute d' assistance, avant de décéder ensuite d'hémorragie, a-t-on appris de sources concordantes.
Les partis politiques s’opposent au report des élections communales Les partis politiques de l’opposition rejettent tout compromis visant à reporter les élections communales prévues par la loi cette année, avant celles des présidentielles, a déclaré mercredi, le député et porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla.
Le gouvernement guinéen met en place des tribunaux militaires Le gouvernement guinéen a procédé mercredi à la mise en place des tribunaux militaires dans tout le pays, afin de poursuivre la réforme des services de défense et de sécurité entamée depuis 2010.
Nouvelle baisse du prix des produits pétroliers à la pompe Suite à des âpres négociations entre le mouvement syndical, le patronat guinéen et le gouvernement, le prix des produits pétroliers ont été revu à la baisse samedi, sur l'ensemble du territoire national.
Guinée/Mali : 6 morts des affrontements entre villageois Des affrontements qui ont eu lieu de mercredi à vendredi entre les populations du village Kantédou-Balandou, situé dans la préfecture de Mandiana en Haute Guinée, et celles du village Samaya, qui se trouve du côté du Mali, ont fait six morts et 14 blessés, a confirmé le gouvernement guinéen dans un communiqué.
Ebola : l'OMS préoccupée par les foyers de réticence en Guinée La Directrice régionale de l' Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique, Dr Matshidiso Moeti, en visite en Guinée pour s'informer de la lutte anti-Ebola, a exprimé "quelques inquiétudes concernant les foyers de réticences des communautés, et surtout la nature des résistances qui a tourné à la violence physique dans certaines localités", au cours d'une audience que lui accordée le président guinéen Alpha Condé mercredi, rapporte un communiqué de l' institution internationale.
La Guinée et ses partenaires internationaux déploient des équipes de sensibilisation contre Ebola A moins de deux semaines du deadline du plan "Ebola zéro en 60 jours", les autorités guinéennes et leurs partenaires de santé ont dans le cadre d’une mobilisation intensive dénommée "Tous contre Ebola", initié des déplacements dans les 5 communes de la capitale et dans plusieurs villes de l’intérieur du pays, afin de "renforcer la sensibilisation des populations", a-t-on appris mercredi de sources officielles.
Un haut gradé de l'armée nommé ministre de l'Administration du territoire Le président guinéen Alpha Condé a nommé mardi le général Bouréma Condé ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation, en remplacement de Dr Alhassane Condé, a-t-on appris mercredi de sources officielles.
Course contre la montre pour éradiquer le virus Ebola Une véritable course contre la montre est engagée par les autorités guinéennes et leurs partenaires de santé, dont l'Organisation mondiale de la santé ( OMS), Médecins sans frontières (MSF) et CDC Atlanta, pour tenir le délai fixé pour éradiquer le virus Ebola en 60 jours qui arrive à terme le 10 mars prochain.
Les autorités initient le projet "arme contre récompense" pour combattre l’insécurité Le gouvernorat de Conakry vient de lancer un projet baptisé "arme contre récompense", dont le but est d’encourager les citoyens disposant d’armes, notamment des fusils à les rendre en vue de bénéficier d’une somme d’argent en retour en guise de gratification, a-t-on appris de sources officielles.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous