BETA
Recherche personnalisée
English
Dimanche, 30 Aout 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/9/2012 11:25:49 AM ]  APANEWS

Congo - Societe

Un ancien ministre congolais inculpé dans les explosions d’armes de guerre à Mpila

L’ancien ministre à la Défense nationale, Charles Zacharie Bowao, a reconnu qu’il a été inculpé pour ‘’maladresse, imprudence, inattention et négligence’’ après avoir été entendu par le doyen des juges d'instruction Oko-Ngakala, dans le cadre de l'enquête sur les explosions du 4 mars à Mpila.


''Le juge d’instruction de +l’Affaire du 04 mars+ me convoque ce jeudi 04 octobre 2012 à 09 heures, (ce qui est son droit), me fait traîner pendant une heure debout dans les couloirs du plais de la justice (ce qui est tout simplement inacceptable), me reçoit en présence constante du procureur de la République près le Tribunal de Grande instance(TGI) de Brazzaville, pour me signifier : +mon inculpation pour maladresse, imprudence, inattention et négligence, ayant causé les évènement du 04 mars et occasionné de morts, des blessures et des dégâts matériels importants+’’, indique le ministre dans une correspondance au secrétariat général du Parti congolais du Travail (PCT) rendue publique mardi à Brazzaville.

''L’inculpation dont je suis l’objet est proprement illégale, ne serait-ce que parce que, conformément au droit positif, un citoyen ne peut être poursuivi à titre personnel, au plan pénal, pour faute commise si faute il y a, pendant l’exercice d’une fonction gouvernementale, la responsabilité dans ce cas d’espèce étant morale et collective’’, souligne Zacharie Bowao dans sa correspondance au PCT qui date du 07 octobre 2012.

''En m’inculpant de façon aussi stupide que calvaire, ajoute-t-il le juge d’instruction me met-il en situation de me délier de l’obligation de réserve consécutive aux dossiers sensibles traités, inévitablement, par un ministre de la défense agissant par délégation expresse du président d la République ?’’.

Zacharie Bowao qui qualifie cette inculpation de ‘’machination politicienne contre sa modeste personne’’, ajoute qu’’’une telle inculpation devrait concerner toute la chaîne de commandement militaire, voire ceux qui avaient la responsabilité de financement et de construction des dépôts de munitions, des magasins d’armes et des nouvelles casernes, conformément à la déclaration du Président de la République du 04 mars 2012’’.

''Je me défendrais en commençant par récuser le juge d’instruction qui est politiquement instrumentalisé, je me défendrais contre toute machination politicienne, et contre une justice injuste qui tend machiavéliquement à faire passer les innocents pour coupables et inversement, à faire des coupables pour des innocents’’, conclut l’ancien ministre congolais de la Défense dans sa correspondance

Les explosions d'un dépôt de munitions au camp des blindés à Mpila, avaient causé officiellement près de 282 morts, 2 300 blessés et quelque 17 000 sans abri.

Membre du bureau politique du Parti congolais du travail (PCT), parti de la majorité, Charles Zacharie Bowao est professeur titulaire de philosophie à l'Université Marien-Ngouabi.

Il a été successivement secrétaire général du gouvernement, ministre à la présidence chargé de la Solidarité et de l'Action humanitaire, puis jusqu'au 25 septembre dernier, ministre à la présidence chargé de la Défense nationale.

Vingt-six personnes sont incarcérées à la Maison d'arrêt central de Brazzaville au sujet de cette affaire, parmi lesquelles 23 trois militaires et 3 civils dont une femme.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CONGO
Plus de 45 milliards F CFA pour le deuxième tronçon de la corniche de Brazzaville Le président congolais Denis Sassou N'Guesso a donné le coup d'envoi, jeudi à Brazzaville, des travaux de la construction du deuxième tronçon de la corniche, pour un coût total de 45,915 milliards de F CFA, a constaté Xinhua sur place.
Les 20 Diables Rouges retenus pour les 11èmes jeux africains Le sélectionneur du Congo, le Français Claude Le Roy, a rendu public, mercredi à Brazzaville, la liste des vingt joueurs retenus dans l’équipe nationale des Diables Rouges qui va disputer le tournoi de football des 11èmes jeux africains qui démarrent le 4 septembre prochain dans la capitale congolaise.
République du Congo : début de l'opération d'enregistrement biométrique des réfugiés La Représentation du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) en partenariat avec le gouvernement congolais et le Comité National
Le 55ème anniversaire de l'indépendance célébré par diverses festivités La République du Congo a célébré samedi le 55ème anniversaire de son indépendance à Ouesso, troisième pole économique congolais, située à près de 1.000 km au nord de Brazzaville, à travers diverses festivités, dont un défilé civil et militaire.
Le président congolais dresse le bilan de ses deux septennats Le président congolais Denis Sassou Nguesso a dressé mercredi le bilan de ses deux septennats devant le Parlement réuni en congrès.
L'opposition annonce une campagne de sensibilisation contre le référendum constitutionnel L'Initiative pour la démocratie au Congo (IDC), nouvelle plateforme politique composée essentiellement de trois partis, a annoncé mardi à Brazzaville une campagne populaire de sensibilisation et de vulgarisation du non citoyen au référendum sur le changement de la Constitution du 20 janvier 2002.
Remaniement de l'équipe gouvernementale A cinq jours de la célébration du 55ème anniversaire de l' indépendance, le président du Congo Denis Sassou N' Guesso a procédé au remaniement de son équipe gouvernementale qui a été rendu public par son directeur de cabinet, Firmin Ayessa, lundi dans la soirée.
La police saisit du matériel explosif destiné au terrorisme La police congolaise a annoncé lundi avoir mis la main sur du matériel destiné à des actes terroristes, qui devaient être perpétrés dans certains milieux publics à Brazzaville et Pointe-Noire, deux villes principales.
L'opposition crée une nouvelle plateforme pour défendre la Constitution actuelle L'opposition congolaise a annoncé samedi la mise en place une nouvelle plateforme politique, dénommée Initiative pour la démocratie au Congo (IDC) visant à défendre la Constitution du 20 janvier 2002.
L'opposition appelle à boycotter un éventuel référendum constitutionnel Les forces politiques et sociales congolaises opposées au changement de la Constitution de 2002, qui ont mené depuis dimanche un dialogue national "alternatif" à Brazzaville sur le respect de l'ordre constitutionnel et l'alternance démocratique en 2016, ont appelé la population à boycotter toute tentative de changement de la Constitution 20 janvier 2002, initié par le gouvernement.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous