BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 27 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 10/9/2012 11:25:49 AM ]  APANEWS

Congo - Societe

Un ancien ministre congolais inculpé dans les explosions d’armes de guerre à Mpila

L’ancien ministre à la Défense nationale, Charles Zacharie Bowao, a reconnu qu’il a été inculpé pour ‘’maladresse, imprudence, inattention et négligence’’ après avoir été entendu par le doyen des juges d'instruction Oko-Ngakala, dans le cadre de l'enquête sur les explosions du 4 mars à Mpila.


''Le juge d’instruction de +l’Affaire du 04 mars+ me convoque ce jeudi 04 octobre 2012 à 09 heures, (ce qui est son droit), me fait traîner pendant une heure debout dans les couloirs du plais de la justice (ce qui est tout simplement inacceptable), me reçoit en présence constante du procureur de la République près le Tribunal de Grande instance(TGI) de Brazzaville, pour me signifier : +mon inculpation pour maladresse, imprudence, inattention et négligence, ayant causé les évènement du 04 mars et occasionné de morts, des blessures et des dégâts matériels importants+’’, indique le ministre dans une correspondance au secrétariat général du Parti congolais du Travail (PCT) rendue publique mardi à Brazzaville.

''L’inculpation dont je suis l’objet est proprement illégale, ne serait-ce que parce que, conformément au droit positif, un citoyen ne peut être poursuivi à titre personnel, au plan pénal, pour faute commise si faute il y a, pendant l’exercice d’une fonction gouvernementale, la responsabilité dans ce cas d’espèce étant morale et collective’’, souligne Zacharie Bowao dans sa correspondance au PCT qui date du 07 octobre 2012.

''En m’inculpant de façon aussi stupide que calvaire, ajoute-t-il le juge d’instruction me met-il en situation de me délier de l’obligation de réserve consécutive aux dossiers sensibles traités, inévitablement, par un ministre de la défense agissant par délégation expresse du président d la République ?’’.

Zacharie Bowao qui qualifie cette inculpation de ‘’machination politicienne contre sa modeste personne’’, ajoute qu’’’une telle inculpation devrait concerner toute la chaîne de commandement militaire, voire ceux qui avaient la responsabilité de financement et de construction des dépôts de munitions, des magasins d’armes et des nouvelles casernes, conformément à la déclaration du Président de la République du 04 mars 2012’’.

''Je me défendrais en commençant par récuser le juge d’instruction qui est politiquement instrumentalisé, je me défendrais contre toute machination politicienne, et contre une justice injuste qui tend machiavéliquement à faire passer les innocents pour coupables et inversement, à faire des coupables pour des innocents’’, conclut l’ancien ministre congolais de la Défense dans sa correspondance

Les explosions d'un dépôt de munitions au camp des blindés à Mpila, avaient causé officiellement près de 282 morts, 2 300 blessés et quelque 17 000 sans abri.

Membre du bureau politique du Parti congolais du travail (PCT), parti de la majorité, Charles Zacharie Bowao est professeur titulaire de philosophie à l'Université Marien-Ngouabi.

Il a été successivement secrétaire général du gouvernement, ministre à la présidence chargé de la Solidarité et de l'Action humanitaire, puis jusqu'au 25 septembre dernier, ministre à la présidence chargé de la Défense nationale.

Vingt-six personnes sont incarcérées à la Maison d'arrêt central de Brazzaville au sujet de cette affaire, parmi lesquelles 23 trois militaires et 3 civils dont une femme.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 CONGO
La presse congolaise présente un menu divers La presse congolaise de ce jeudi présente un menu varié allant du contrôle de la qualité des équipements terminaux importés en matière de communication électronique aux interrogations sur une éventuelle déstabilisation des élections du 16 juillet par les Ninjas dans le pool, en passant par la guéguerre au sein du clan Sassou-N’Guesso et le séjour au pays d’une délégation d’hommes d’affaires hongrois
La politique, la diplomatie et la santé ont occupé ce mercredi la vitrine des journaux congolais. Les journaux congolais de ce mercredi ont largement commenté la tenue, le 16 juillet prochain, des élections législatives et locales et la Semaine scientifique congolaise de cancérologie tenue du 5 au 9 juin à Brazzaville.
Finances publiques, politique, biens mal acquis et insécurité à la une de la presse congolaise La mise en place des guichets uniques pour sécuriser les recettes douanières à Brazzaville, la polémique sur la nomination des députés par le parti au pouvoir, les révélations d’un journal québécois sur les biens des responsables du régime et la sempiternelle insécurité dans le pool sont en vedette dans la presse congolaise parue mercredi.
Diversité des titres à la une de la presse congolaise. La presse congolaise affiche ce mardi une diversité de titres allant de l’insécurité dans le département du pool aux investitures en vue des prochaines élections législatives et locales, en passant par la tenue prochaine d’un dialogue sur la crise libyenne à l’initiative de l’Union Africaine et le regret du Congo né du retrait des USA de l’accord de Paris sur le climat.
Les quotidiens congolais rendent compte des dégâts dans le Pool et de la lutte contre le tabac La mort de deux militaires dans le Pool, où trois femmes ont été violées et des bus incendiés, ainsi que le plaidoyer pour des décrets d’application de la loi anti-tabac au Congo, sont les sujets phares traités par la presse congolaise.
Coopération et politique en vedette dans la presse congolaise La coopération avec la Chine concrétisée notamment par la pose de la première pierre du nouveau siège du parlement et l’impasse dans laquelle semble se trouver l’opposition à l’orée des élections législatives et des locales prévues le 16 juillet prochain sont les principaux sujets traités ce mardi par la presse congolaise.
Elections, hydrocarbures et santé à la une de la presse congolaise La Commission nationale électorale indépendante (CNEI) qui se préoccupe de la réussite de la révision des listes électorales ouverte le 10 mai dernier, l’inauguration officielle du plus important projet pétrolier du Congo et la lutte contre les cancers professionnels font la une de la presse congolaise parue ce lundi.
Plusieurs sujets en vedette dans la presse congolaise de mardi La Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), les réactions à l’élection d’Emmanuel Macron à la présidence française et la demande de dissolution du Conseil supérieur de la liberté de communication (CSLC), sont les sujets en vedette dans la presse de ce mardi à Brazzaville.
Présidentielle 2017 en France, l’insécurité et les législatives en vedette dans la presse congolaise L’arrivée d’Emmanuel Macron à l’issue du deuxième tour de la présidentielle 2017 en France, l’insécurité dans le Pool où le gouvernement est dans la logique de la guerre pour avoir la tête de Frédéric Bitsamou (alias Ntumi) et ses miliciens, la publication de la date du début de l’opération de révision des listes des législatives et des locales 2017 fixée au 10 mai, sont les sujets au menu de la presse congolaise de ce lundi.
Economie, justice et présidentielle française au menu de la presse congolaise L’interpellation du Premier ministre congolais, Clément Mouamba, pour une meilleure gestion de trois sociétés nationales, la condamnation à trente ans de travaux forcés de Modeste Boukadia et la présidentielle française font la une de la presse congolaise parue ce vendredi.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous