BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 1 Novembre 2014
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/29/2012 8:33:18 PM ]  XINHUANET

Mali - Economie et Finances

La CEDEAO prend dessanctions politiques et économiques contre le Mali

La délégation de "haut niveau" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sur le Mali a décidé jeudi à Abidjan de prendre des sanctions politiques et économiques contre le Mali après sa mission avortée à Bamako.


Les six chefs d'Etat réunis en urgence à Abidjan ont décidé la "suspension" du Mali de toutes les instances de décision de la CDEAO, le "rappel" des ambassadeurs de la CEDEAO "pour consultation", l'interdiction de voyager dans l'espace ouest- africain pour les responsables de la junte militaire au pouvoir au Mali et la fermeture des frontières avec le Mali.

Sur le plan économique, la réunion a décidé de geler les avoirs des responsables du Comité national de redressement de la démocratie et du rétablissement de l'Etat (CNRDRE, junte) dans les pays membres de la CEDEAO et la fermeture de l'accès aux ports de ces pays par le Mali.

La réunion a également décidé de geler les avoirs du Mali à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) et de ne pas approvisionner les banques privées nationales.

Sur le plan sportif et culturel, la réunion d'urgence a décidé de geler la participation du Mali à toutes les manifestations culturelles et sportives dans l'espace CEDEAO.

"Ces sanctions sont applicables dans un délai de 72 heures au plus tard le mardi 2 avril 2012", selon le communiqué final de la réunion lue à l'aéroport d'Abidjan par le président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo.

La délégation de "haut niveau" composée du président en exercice de la CEDEAO, le président ivoirien Alassane Ouattara, et de ses pairs du Bénin, du Niger, duNigeria, du Liberia et du Burkina Faso n'a pu se rendre à Bamako ce jeudi comme prévu pour discuter des modalités de retour à l'ordre constitutionnel dans le pays après le renversement le 22 mars du président Amadou Toumani Touré.

Des manifestants favorables à la junte ont bloqué le tarmac de l'aéroport de Bamako empêchant les avions de la délégation de " haut niveau" d'atterrir.

La réunion d'urgence a réaffirmé le "déni" de toute légitimité à la junte militaire au pouvoir au Mali.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
Radio France Internationale émettra en mandingue à partir de Bamako Radio France Internationale (RFI) travaille sur un projet de rédaction à Bamako d’où elle compte émettre en langue mandingue en direction de l’Afrique de l’ouest, a-t-on appris vendredi en marge d’une visite de Marie-Christine Saragosse, PDG du groupe France Médias Monde.
Doing Business 2015 : le Mali gagne neuf places dans le classement Le Mali a gagné neuf places dans classement Doing Business 2015 de la Banque mondiale, en passant de la 155ème position à la 146ème sur 189 économies classées, selon un rapport de l'institution, publié à Bamako.
28 milliards F CFA d'irrégularités dans l'achat d'un avion présidentiel et des équipements militaires Des irrégularités financières s' élevant à plus de 28 milliards FCFA, dont plus de 12 milliards FCFA au titre de la fraude, ont été constatées au Mali dans l' acquisition d'un aéronef présidentiel et la fourniture d' équipements militaires, indique un rapport du vérificateur général malien.
Fraude massive dans l'achat de l'avion présidentiel et de matériels militaires L’achat par le ministère malien de la défense et des anciens combattants d’un avion présidentiel et d’équipements militaires en 2014 a donné lieu à des irrégularités de 28,5 milliards de francs cfa, dont 12,4 milliards au titre de la fraude, estime un rapport d’enquête publié mercredi.
Mort au combat d'un soldat français de l'opération "Barkhane" au Mali Un militaire français a été mortellement touché mercredi matin lors des "combats très violents" avec un groupe terroriste dans le Nord du Mali, a annoncé mercredi soir le ministère français de la Défense dans un communiqué publié sur son site internet.
Nord du Mali : menaces sur le processus de paix avec la création d'une coordination militaire par les groupes armés La Coordination des Mouvements de l'Azawad, regroupant trois groupes armés du nord du Mali (MNLA, HCUA, MAA), a annoncé mardi, dans un communiqué, la mise en place d'une "coordination militaire".
Le gouvernement accuse les groupes armés d'inciter les populations de Kidal à la haine Le gouvernement malien accuse les trois groupes armés constituant la Coordination des Mouvements de l'Azawad d'inciter les populations de Kidal, lors d'un meeting, à la haine et à la violence vis-à-vis des autres Maliens.
Mobilisation de la Commission européenne pour une riposte contre Ebola au Mali Le département d'aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO) déclare qu'il continue à appuyer, avec ses partenaires, la riposte en cours, suite au premier cas confirmé d'Ebola jeudi dernier à Kayes (ouest du Mali), indique un communiqué publié lundi à Bamako.
Un nouveau cas suspect d'Ebola testé négatif à Bamako Un nouveau cas suspect d'Ebola a été testé négatif à Bamako, capitale du Mali, a-t-on appris auprès du ministère malien de la Santé publique.
Les pourparlers d'Alger sont dans un processus de paix irréversible Le gouvernement malien et les groupes armés du nord du Mali sont engagés dans un processus de paix qui est irréversible, a affirmé samedi à Bamako le ministre malien de la Réconciliation nationale, Zahabi Ould Sidi Mohamed, lors d'une conférence de presse.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous