BETA
Recherche personnalisée
English
Mardi, 27 Juin 2017
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/29/2012 8:33:18 PM ]  XINHUANET

Mali - Economie et Finances

La CEDEAO prend dessanctions politiques et économiques contre le Mali

La délégation de "haut niveau" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sur le Mali a décidé jeudi à Abidjan de prendre des sanctions politiques et économiques contre le Mali après sa mission avortée à Bamako.


Les six chefs d'Etat réunis en urgence à Abidjan ont décidé la "suspension" du Mali de toutes les instances de décision de la CDEAO, le "rappel" des ambassadeurs de la CEDEAO "pour consultation", l'interdiction de voyager dans l'espace ouest- africain pour les responsables de la junte militaire au pouvoir au Mali et la fermeture des frontières avec le Mali.

Sur le plan économique, la réunion a décidé de geler les avoirs des responsables du Comité national de redressement de la démocratie et du rétablissement de l'Etat (CNRDRE, junte) dans les pays membres de la CEDEAO et la fermeture de l'accès aux ports de ces pays par le Mali.

La réunion a également décidé de geler les avoirs du Mali à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) et de ne pas approvisionner les banques privées nationales.

Sur le plan sportif et culturel, la réunion d'urgence a décidé de geler la participation du Mali à toutes les manifestations culturelles et sportives dans l'espace CEDEAO.

"Ces sanctions sont applicables dans un délai de 72 heures au plus tard le mardi 2 avril 2012", selon le communiqué final de la réunion lue à l'aéroport d'Abidjan par le président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo.

La délégation de "haut niveau" composée du président en exercice de la CEDEAO, le président ivoirien Alassane Ouattara, et de ses pairs du Bénin, du Niger, duNigeria, du Liberia et du Burkina Faso n'a pu se rendre à Bamako ce jeudi comme prévu pour discuter des modalités de retour à l'ordre constitutionnel dans le pays après le renversement le 22 mars du président Amadou Toumani Touré.

Des manifestants favorables à la junte ont bloqué le tarmac de l'aéroport de Bamako empêchant les avions de la délégation de " haut niveau" d'atterrir.

La réunion d'urgence a réaffirmé le "déni" de toute légitimité à la junte militaire au pouvoir au Mali.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
Les quotidiens maliens traitent de politique et de la crise dans le Nord L’actualité politique avec le report du référendum constitutionnel, et la crise qui continue de secouer le Nord Mali, occupent la Une des quotidiens parus vendredi.
Le report du référendum focalise l’attention des quotidiens maliens Les quotidiens maliens parus ce jeudi commentent abondamment la décision du conseil des ministres tenu hier mercredi de reporter le référendum de révision constitutionnelle, initialement prévue le 9 juillet prochain.
Procès en diffamation du Sphinx et référendum en couverture des journaux maliens Le procès en diffamation que le député Karim Keita, député et fils du président de la République, a intenté au directeur de publication du journal le Sphinx, et dont le verdict a été prononcé la veille, fait ce mercredi la couverture principale des quotidiens qui n’oublient, toutefois, pas la controverse sur le projet de révision constitutionnelle.
Les journaux maliens à fond sur l’attaque terroriste de dimanche à Bamako Les quotidiens maliens parus ce mardi reviennent largement sur l’attaque terroriste qui a visé le campement Kangaba à la périphérie de Bamako dimanche dernier, mais ils n’oublient pas de s’intéresser aux affrontements intercommunautaires dans la région de Mopti, au centre du Mali.
Le premier ministre et la contestation contre la révision constitutionnelle à la Une des journaux maliens Les quotidiens maliens de ce vendredi sont revenus largement sur le vote, par les députés, de la déclaration de politique générale du premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga de même qu’à la vague de contestations contre le référendum de révision constitutionnelle prévu le 9 juillet prochain.
Le procès du journal le Sphinx à la une des quotidiens Les quotidiens maliens parus ce jeudi font la part belle au procès en diffamation que Karim Keita, député à l’assemblée nationale et fils du président de la république, a intenté à l’hebdomadaire le Sphinx dont Adama Dramé est le directeur de publication.
le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga en vedette dans les journaux Le premier ministre Abdoulaye Idrissa Maiga, dont la déclaration de politique générale a été présentée lundi aux députés, est à la une de la plupart des journaux parus ce mardi.
Les protestations contre la révision constitution toujours à la Une des journaux Les journaux maliens de lundi s’intéressent aux différentes manifestations contre le projet de révision constitutionnelle dont le référendum est prévu le 9 juillet prochain.
La manifestation contre la révision constitutionnelle à la une des journaux maliens Les journaux maliens parus vendredi reviennent largement sur la manifestation organisée la veille contre la révision constitutionnelle dont le référendum est prévu le 9 juillet prochain.
Le général Didier Dacko en vedette dans la presse malienne La nomination, mercredi lors du conseil des ministres, du général de division et chef d’Etat-major des armées maliennes, Didier Dacko, comme commandant de la future force conjointe du G5 sahel a été unanimement saluée par les journaux du Mali qui s’intéressent également à la situation sécuritaire du pays.
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous