BETA
Recherche personnalisée
English
Jeudi, 28 Mai 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/29/2012 8:33:18 PM ]  XINHUANET

Mali - Economie et Finances

La CEDEAO prend dessanctions politiques et économiques contre le Mali

La délégation de "haut niveau" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sur le Mali a décidé jeudi à Abidjan de prendre des sanctions politiques et économiques contre le Mali après sa mission avortée à Bamako.


Les six chefs d'Etat réunis en urgence à Abidjan ont décidé la "suspension" du Mali de toutes les instances de décision de la CDEAO, le "rappel" des ambassadeurs de la CEDEAO "pour consultation", l'interdiction de voyager dans l'espace ouest- africain pour les responsables de la junte militaire au pouvoir au Mali et la fermeture des frontières avec le Mali.

Sur le plan économique, la réunion a décidé de geler les avoirs des responsables du Comité national de redressement de la démocratie et du rétablissement de l'Etat (CNRDRE, junte) dans les pays membres de la CEDEAO et la fermeture de l'accès aux ports de ces pays par le Mali.

La réunion a également décidé de geler les avoirs du Mali à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) et de ne pas approvisionner les banques privées nationales.

Sur le plan sportif et culturel, la réunion d'urgence a décidé de geler la participation du Mali à toutes les manifestations culturelles et sportives dans l'espace CEDEAO.

"Ces sanctions sont applicables dans un délai de 72 heures au plus tard le mardi 2 avril 2012", selon le communiqué final de la réunion lue à l'aéroport d'Abidjan par le président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo.

La délégation de "haut niveau" composée du président en exercice de la CEDEAO, le président ivoirien Alassane Ouattara, et de ses pairs du Bénin, du Niger, duNigeria, du Liberia et du Burkina Faso n'a pu se rendre à Bamako ce jeudi comme prévu pour discuter des modalités de retour à l'ordre constitutionnel dans le pays après le renversement le 22 mars du président Amadou Toumani Touré.

Des manifestants favorables à la junte ont bloqué le tarmac de l'aéroport de Bamako empêchant les avions de la délégation de " haut niveau" d'atterrir.

La réunion d'urgence a réaffirmé le "déni" de toute légitimité à la junte militaire au pouvoir au Mali.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
Un casque bleu tué et un autre blessé à Bamako (MINUSMA) Un casque bleu a été tué et un autre blessé à la suite d'une attaque contre leur véhicule, survenue lundi vers 19h30, dans les environs de l'aéroport de Bamako, indique un communiqué de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) publié mardi.
Quatre villages repris par Al-Shabaab Le groupe militant somalien Al- Shabaab a repris quatre villages situés au sud de Mogadiscio dans la nuit de vendredi à samedi, dont les forces gouvernementales somaliennes s'étaient emparés il y a quelques jours, ont fait savoir samedi les autorités somaliennes.
Arrivée à Tombouctou d'une unité aérienne du Salvador avec des hélicoptères d'attaque pour la mission de l' ONU Une unité aérienne du Salvador avec des hélicoptères d'attaque est arrivée depuis lundi à Tombouctou (nord-ouest du Mali) dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l'ONU (MINUSMA), annonce jeudi un communiqué de cette mission onusienne.
Les attaques des rebelles de la CMA ont coûté la vie à 30 soldats maliens en quatre semaines Au cours des quatre dernières semaines, les attaques attribuées à la Coordination des mouvements de l' Azawad (CMA, rebelle) ont provoqué la mort de 30 militaires maliens, si l' on se réfère aux communiqués du gouvernement publiés pendant cette période.
Prochaines consultations à Alger pour le parachèvement du processus de paix La Médiation internationale sur le processus de paix au Mali a annoncé mercredi qu'elle organisera à Alger, à compter du 25 mai 2015, une série de consultations destinées à mettre en place les conditions du parachèvement du processus de signature de l'accord de paix "dans les plus brefs délais".
Les élections communales et régionales prévues le 25 octobre prochain Les élections communales et régionales auront lieu le 25 octobre prochain, confirmé mardi soir, le ministre de l’administration territoriale et de la décentralisation, lors d’une rencontre avec les représentants des partis politiques.
Coupe de la CAF : le Stade malien de Bamako bat l'AS Vita Club de Kinshasa 2-0 En mach aller du tour de cadrage de la Coupe de la Confédération (CAF), disputé samedi à Bamako, le Stade malien a battu l'AS Vita Club de Kinshasa par 2 buts à 0 (mi- temps, 1-0).
le mandat de la MINUSMA sera réexaminé par le Conseil de sécurité en juin Le mandat de la Mission de maintien de la paix de l'ONU au Mali (MINUSMA) va être réexaminé par le Conseil de sécurité de l'Onu en juin prochain "toujours dans l' impartialité", a annoncé samedi Hervé Ladsous, secrétaire général adjoint de l'Onu en charge des opérations de maintien de la paix, lors d'une conférence de presse à Bamako.
Le président malien remercie la médiation internationale pour la signature de l'accord de paix Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a remercié la médiation internationale et invité l'ONU à faire preuve d'équité et de justice à l'égard du peuple malien lors de la cérémonie de signature de l'Accord de paix organisée vendredi à Bamako.
signature de l'accord de paix en l'absence de principaux groupes rebelles Le gouvernement malien, des mouvements armés et la médiation internationale ont signé vendredi après-midi à Bamako l'accord de paix et de réconciliation nationale au Mali conclu à Alger, en l'absence cependant des principaux groupes rebelles de la Coordination des Mouvements de l' Azawad (CMA).
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous