BETA
Recherche personnalisée
English
Samedi, 28 Mars 2015
 
Imprimer | Envoyer par email | Commenter  
[ 3/29/2012 8:33:18 PM ]  XINHUANET

Mali - Economie et Finances

La CEDEAO prend dessanctions politiques et économiques contre le Mali

La délégation de "haut niveau" de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sur le Mali a décidé jeudi à Abidjan de prendre des sanctions politiques et économiques contre le Mali après sa mission avortée à Bamako.


Les six chefs d'Etat réunis en urgence à Abidjan ont décidé la "suspension" du Mali de toutes les instances de décision de la CDEAO, le "rappel" des ambassadeurs de la CEDEAO "pour consultation", l'interdiction de voyager dans l'espace ouest- africain pour les responsables de la junte militaire au pouvoir au Mali et la fermeture des frontières avec le Mali.

Sur le plan économique, la réunion a décidé de geler les avoirs des responsables du Comité national de redressement de la démocratie et du rétablissement de l'Etat (CNRDRE, junte) dans les pays membres de la CEDEAO et la fermeture de l'accès aux ports de ces pays par le Mali.

La réunion a également décidé de geler les avoirs du Mali à la Banque centrale des Etats de l'Afrique de l'ouest (BCEAO) et de ne pas approvisionner les banques privées nationales.

Sur le plan sportif et culturel, la réunion d'urgence a décidé de geler la participation du Mali à toutes les manifestations culturelles et sportives dans l'espace CEDEAO.

"Ces sanctions sont applicables dans un délai de 72 heures au plus tard le mardi 2 avril 2012", selon le communiqué final de la réunion lue à l'aéroport d'Abidjan par le président de la Commission de la CEDEAO, Désiré Kadré Ouédraogo.

La délégation de "haut niveau" composée du président en exercice de la CEDEAO, le président ivoirien Alassane Ouattara, et de ses pairs du Bénin, du Niger, duNigeria, du Liberia et du Burkina Faso n'a pu se rendre à Bamako ce jeudi comme prévu pour discuter des modalités de retour à l'ordre constitutionnel dans le pays après le renversement le 22 mars du président Amadou Toumani Touré.

Des manifestants favorables à la junte ont bloqué le tarmac de l'aéroport de Bamako empêchant les avions de la délégation de " haut niveau" d'atterrir.

La réunion d'urgence a réaffirmé le "déni" de toute légitimité à la junte militaire au pouvoir au Mali.

 

Envoyer cet article par E-Mail
Votre E-Mail * E-Mail du destinataire *
 REGIONS - PAYS
Afrique du Nord
Afrique de l'Ouest
Afrique Centrale
Afrique de l'Est
Afrique Australe
Ocean Indien

 MALI
La Chine citée comme partenaire dans la nouvelle vision de l'exploitation minière La Chine a été citée comme un partenaire potentiel dans la nouvelle vision de l'exploitation minière du Mali, exposée par le ministre malien des Mines, Dr Boubou Cissé.
Soumaïla Cissé nommé chef de file de l'opposition (CORRECTION) L'Union pour la République et la Démocratie (URD) a désigné officiellement son président Somaïla Cissé en qualité de chef de file de l'opposition malienne, a déclaré mardi à Bamako le secrétaire général de l'URD, Madani Traoré lors d'une rencontre avec la presse.
Soumaïla Cissé nommé chef de file de l'opposition L'Union pour la République et la Démocratie (URD) a désigné officiellement son président Somaïla Cissé en qualité de chef de file de l'opposition malienne, a déclaré mardi à Bamako le secrétaire général de l'URD, Madani Traoré lors d'une rencontre avec la presse.
La stabilité passe par les réformes institutionnelles, selon un chercheur malien Des réformes institutionnelles s' imposent au Mali et devront faire partie de la négociation pour le retour à la paix, estime le Pr Naffet Kéita dans une étude intitulée "Paix et stabilité politique en Afrique de l'Ouest : le cas du Mali".
Explosion d'une bombe à Gao, au moins un mort Au moins une personne a été tuée dans l'explosion d'une bombe à Gao, dans le nord du Mali, qui a fait écrouler une maison en plein centre-ville, a-t-on appris Xinhua de sources informées locales.
l'ONU réclame la fin de l'impunité pour les violations des droits de l'Homme Les Nations Unies ont publié vendredi un rapport qui documente des violations et abus commis par les diverses parties au conflit au Mali entre novembre 2013 et mai 2014 et réclame la fin de l'impunité pour les violations graves des droits de l'Homme et du droit international humanitaire.
La situation sécuritaire demeure précaire et volatile (ONU) La situation sécuritaire au Mali demeure précaire et volatile en raison de la persistance d'affrontements armés, d'attaques terroristes et asymétriques, ainsi que d'attaques armées intra et intercommunautaires, particulièrement dans les trois régions du nord du pays, à savoir Kidal, Gao et Tombouctou, indique un rapport de la Mission de l' ONU au Mali (MINUSMA) publié vendredi à Bamako.
Attentat de Bamako : arrestation d'un 3e présumé complice Un troisième présumé complice des auteurs de l'attentat contre un restaurant de Bamako, capitale du Mali, qui avait fait cinq morts, a été arrêté, selon de nouvelles indications communiquées à la presse par la Direction générale de la Sécurité d'Etat (DGSE) du Mali.
Jeux Africains/football féminine: le Nigeria affronte le Mali samedi L'équipe féminine de football du Nigeria est partie jeudi pour un match éliminatoire des Jeux Africains contre le Mali qu'elles joueront samedi au stade Modibbo Keita à Bamako, capitale du pays ouest-africain.
Accord de paix d'Alger : la médiation exclut de nouvelles négociations La médiation internationale engagée auprès du gouvernement malien et des groupes armés du nord du Mali a exclu l'organisation de nouvelles négociations, déclarant, dans un communiqué, que le paraphe de l'accord de paix à la date du 1er mars 2015 à Alger, "signifie bien que la négociation est parachevée".
.
Plus de Nouvelles

Actualité
Annonces classées
Rencontres
Contactez-nous